CHRISTIANE PRAJET, UNE SI BELLE PERSONNE

Séance Athlé U11(4)

Châtillon, vendredi 30 janvier 2015

Christiane,

Il y avait encore tant de place dans ton cœur pour accueillir, chérir, choyer, tous ceux – et bien d’autres encore – qui aujourd’hui ont rendu cette (pourtant grande) église Notre Dame Du Calvaire de Châtillon, si étroite.
Tes trois beaux garçons, ta famille, tes amis, tes athlètes, tes collègues… et tous les autres pour qui tu comptes tant : tous, étions là pour te dire un dernier au revoir. Car on ne dit pas adieux à une si belle personne que toi Christiane. Non, c’était juste un au revoir !
Le vide que tu laisses derrière toi est immense, une épreuve pour tous. La plus grande et plus rude de ces épreuves étant bien sûr celle que vont devoir traverser tes trois garçons : Gyll, Lorys et Antony.
Comme tu peux être fière de tes garçons Christiane ! Si dignes, si beaux (je l’ai déjà dit ? C’est tellement vrai) si forts, accueillant une par une les quelques 300 ou 400 personnes (peut-être plus) leur adressant un mot, une accolade, un geste, une (des) larme(s).
Notre devoir à tous désormais, en ta mémoire, sera de les aider, à la hauteur de ce que chacun pourra produire bien entendu, mais les aider à avancer et grandir, sans leur pilier de vie.
Sachons à notre manière leur apporter autant de chaleur humaine, d’amitié et d’amour que cette chaude atmosphère qui régnait aujourd’hui, de par ta bonté et ton amour rayonnant, dans cette belle église dans laquelle je ne pensais pas revenir si vite 3 mois après le départ de ma maman. Cet amour que tu as su donner sans jamais rien attendre en retour doit devenir notre héritage. Un précieux héritage !
A transmettre à notre tour.

Bonjour !
Je me souviens de nos premières rencontres, timides et respectueuses, avec (toujours) un bonjour échangé du bout des lèvres. C’était il y a une bonne vingtaine d’années, vingt cinq même, sur le stade de Châtillon. Moi, sur le terrain stabilisé, qui n’était pas encore un synthétique, dreadlocks au vent et crampons aux pieds, je poussais la voix pour faire jouer mes petits footeux. Toi, sur la piste d’athlé ou sur la pelouse, tu enchaînais les longueurs et accélérations, dans une foulée souple et féline. Tu entretenais cette belle « machine » qui t’avait permis quelques années plus tôt d’obtenir des performances remarquables et remarquées : 11″58 sur 100m ; 23″23 sur 200m.
Les années passent, nous nous croisons toujours, quelques fois dans l’année, avec toujours ce « Bonjour ! » poli et respectueux. Je savais que tu étais une sportive de haut niveau. Il n’y avait qu’à voir ton allure et ta foulée pour en être convaincu. J’étais si fier de recevoir ce « Bonjour ! » en imaginant que tu puisses penser que moi aussi je l’eus été… sportif de haut niveau. Ce n’est que quelques années plus tard que je saurai que tu avais un profond respect pour les sportifs, quelque soit leur discipline et que quelque soit leur niveau. Et pourtant, aujourd’hui encore, j’ai envie de conserver cette pensée de jeune homme, presque d’enfant : une grande sportive me disait bonjour, à moi, petit footballeur de district, devenu jeune entraîneur.

Quel cadeau !
A début des années 2000, la fréquence des rencontres se fait presque quotidienne lorsqu’à la porte de l’école maternelle ou du centre de loisir nous nous croisons, le matin ou le soir, la main dans celle de nos progénitures respectives. Le parcours scolaire de nos deux oilles leur fera partager quelques classes au collège, où nous nous croisons à nouveau lors des remises de bulletins et autres réunions d’information.
Puis, vinrent les quelques mois de collaboration (saison 2010-2011) que tu m’as offerts et qui resteront gravés dans ma mémoire. La grande sportive de haut niveau avec qui j’ai échangé un bonjour pendant 20 ans m’offre ses compétences et ses services pour aider mes p’tits footeux à mieux courir. Quel cadeau !
Courent-ils mieux maintenant ? Courent-ils plus vite ? Je ne saurai le dire aujourd’hui. Et est-ce si important au regard de ce que tu as pu apporter à nos gamins ?

Séance Athlé U11(1)Séance Athlé U11(3)J’ai croisé le chemin d’une vraie belle personne.

Nous aurions tous tant aimés que la route soit plus longue.

 

 

QUE TON « AILLEURS » SOIT DOUX ET LÉGER CHRISTIANE.

David

Publié dans Coups de coeur | Laisser un commentaire

LA DAME EN BLEU

Si l’équipe de France était une femme elle serait probablement (et malheureusement) inscrite sur les registres de SOS femmes battues. Amour passion, amour de déraison…

Les hommes que nous sommes : supporters, journalistes, footix, amateurs ou footballeurs de canapé, ne lui laissant rien passer. Sans vraiment savoir pourquoi on lui tape dessus ; l’important c’est de lui taper dessus, à cette femme que l’on prétend tant aimer.
Continuer la lecture

Publié dans Articles, Les Bleus | Laisser un commentaire

Mon 11 type de Ligue 1 – saison 2012-2013

 Steve Mandanda :
Le choix a été compliqué entre le portier de l’OM et le gardien champion de France, Salvatore Sirigu. C’est pourtant avec un grand Mandanda que l’OM a pu maintenir ce rythme cette saison. Et surtout, état très sensible à la qualité du jeu au pied d’un gardien de but, c’est ce qui a déterminé mon choix final en ces deux grands gardiens.
Christophe Jallet :
Le latéral droit parisien n’a pas souffert d’une grande concurrence à son poste tant les prestations de Van Der Wiel ont été d’une médiocrité abyssale à chacune de ses apparitions en lieu et place du vice ou vice-vice-capitaine du PSG. Sa qualité de passes ou de centres et sa polyvalence pouvant le faire monter d’un cran au milieu de terrain font de l’international parisien mon choix numéro 1 dans ce 11 type.
Continuer la lecture
Publié dans Articles, Ligue 1 | 3 commentaires

Portrait : Grégoire Defrel (Part 2)

Seconde partie de l’entretien avec Grégoire Defrel.
Il revient sur les difficultés du métier de footballeur professionnel ; les objectifs de son club : Cesena ; d’autres joueurs, partis comme lui tenter la grande aventure ; et quelques messages pour les plus jeunes de son club formateur qui, comme lui, souhaiteraient emprunter le chemin du football.

Bella fine della stagione per voi Grégoire !


Itw Grégoire Defrel (part2) par Msieurj

Footment vôtre
Msieur J

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Portrait : Grégoire DEFREL (Part 1)

Entretien avec Grégoire Defrel :
il nous présente son parcours peu commun dans le football de haut niveau. Propulsé directement de la première division de district (Châtillon, 92) à un club professionnel (Parme FC, Italie) en championnat Primavera. Il gravit les échelons en jouant une saison à Foggia (Série C), puis, depuis l’été dernier, dans le club de Cesena, en Série B italienne.

 

Des histoires singulières comme la sienne doivent permettre de croire que tout est possible dans le football. Passer du rêve à la réalité : ça n’arrive pas qu’aux autres !

La preuve en images.


Itw Grégoire Defrel (part1) par Msieurj

Footment vôtre
Msieur J

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Portrait : Souleymane DOUKARA (Part 2)

 

A l’image de cette action pleine de détermination, c’est l’une de ces valeurs qui anime aujourd’hui la volonté de Souleymane à réussir au plus haut niveau de sa passion : LE FOOTBALL.

 

Il nous livre dans cette seconde partie de l’entretien qu’il m’a consacré en fin d’année 2012 quelques éléments de « recette » qui permettront peut-être à de jeunes pousses de suivre son sillage peu commun.

Puisse que chaque jour de cette année 2013 te permette de vivre pleinement ton rêve.

Très BONNE ANNEE à toi Soulé !

Arrivederchi !


Itw Souleymane Doukara_Part 2 par Msieurj

Footment vôtre
Msieur J

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Portrait : Souleymane DOUKARA (Part 1)

 

Souleymane Doukara, jeune espoir du football, a profité de la trêve hivernale pour venir se ressourcer « au Quartier », comme il aime le dire.

 

C’est à l’occasion de ce retour aux sources que nous nous sommes donné rendez-vous afin qu’il nous fasse part de son évolution dans le championnat italien.
Il fait partie depuis le début de saison de l’effectif de Catane, aujourd’hui 10e de Série A.

Aujourd’hui dans la cour des grands, il côtoie ou s’oppose chaque week-end à ses semblables qui, hier encore, étaient pour certains des joueurs qu’il ne voyait que sur sa télévision ou ne faisaient bouger qu’avec les boutons : croix-carré-triangle de sa console de jeu préférée.

Son parcours complètement atypique devrait donner encore de l’espoir à tous ces jeunes, de quartiers ou d’ailleurs, qui rêvent de jouer un jour au plus haut niveau.

Le chemin est long, rude, difficile mais Soulé donne ici quelques ingrédients encourageant pour qui voudrait suivre son sillage.

Il nous raconte sa jeune histoire de footballeur professionnel issu d’un monde amateur que même ses rêves les plus profonds ne laissaient imaginer.

Enjoy !


Itw Souleymane Doukara_Part 1 par Msieurj

Footment vôtre
Msieur J
 

Publié dans Entretiens | 2 commentaires

BONNE ANNEE 2013 !

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Itw Bérangère Sapowicz

 

Rencontre avec Bérangère Sapowicz, gardienne de but du PSG et internationale française, lors du dernier salon Galaxy Foot 2012, à la porte de Versailles.

Elle nous parle de son parcours de footballeuse, de son plus jeune âge à l’aube de sa fin de carrière de haut niveau.

Footment vôtre

Msieur J

Publié dans Articles, Les Bleuettes | Laisser un commentaire

Epsylon World Cup, juillet 2012

 

Si fier de mes p’tits gars…

Je n’en ai pas fait des champions du monde mais avec leur cœur gros comme ça, leur passion et leurs amis, ils ont eu cette lumineuse idée d’organiser LEUR Coupe du Monde.

Le tournoi inter-quartiers qui prenait vie chaque été depuis une dizaine d’année a laissé place en ce 1er juillet 2012 à la première édition de l’EPSYLON WORLD CUP.

Imaginez-vous ! Réunir 32 équipes communautaires, représentant leur pays d’origine ; accompagner la finale par les hymnes nationaux des deux pays finalistes, la Gambie et le Mali ; ponctuer cette présentation des équipes par notre hymne national : La Marseillaise. Woaw ! Les poils se dressent, les yeux s’embrument et le cœur bat fort.

Tout ça s’est passé sur NOTRE stade ! Ce stade où nous avons fait claquer nos premières paires de crampons.

Soleil, sourires, musique, état d’esprit remarquable et cuisine du Monde, étaient les invités permanents de cette belle journée de fête placée sous le signe de la fraternité.
Je l’ai déjà dit mais ne me lasserais pas de le répéter : on ne brûle pas que des voitures dans les banlieues.

Place aux images… elles parlent d’elles-mêmes.


Epsylon World Cup par visiofoot - reportage et images David Couji

Publié dans Articles | Un commentaire